Forum économique Togo – Union européenne : Les apports de Lionel Zinsou, Ade Adeyemi et Dominique Strauss-Kahn pour la réussite du PND

0 268

“Togo, le centre d’affaires, d’investissement et de la haute finance émergente d’Afrique de l’ouest”. C’est le thème de la deuxième session plénière du premier forum économique Togo – Union européenne qui s’est tenue ce vendredi 14 juin 2019. Comme premier auditeur de ce thème, Faure Gnassingbé, Président de la République Togolaise. Et pour développer ce sujet, il y avait aux commandes l’ancien Directeur général du Fonds monétaire international, Lionel Zinsou, ancien premier ministre du Bénin, Ade Ayeyemi, Directeur général d’Ecobank et Ronke-Amoni Oginsulire, Représentante de Sfi / Banque mondiale pour l’Afrique de l’ouest. La modération était assumée par Paul-Harry Aitnard, Directeur général d’Ecobank Côte d’Ivoire.

Avec clarté et précision, ces acteurs du développement ont expliqué les conditions pour que le Togo accède à sa volonté d’être un hub logistique et un centre d’affaires et de commerce dans la sous-région.

Pour la représentante de SFI, le Togo, en se dotant du Plan national de développement, se donne un outil fondamental pour atteindre ses objectifs. “C’est un document complet”, soutient Ronke-Amoni Oginsulire.

L’ancien Directeur général du FMI par ailleurs keynote speaker du panel a indiqué la nécessité pour le Togo d’étendre les infrastructures connexes au port de Lomé pour mieux le valoriser. Car le port, malgré toutes ses belles performances, peut encore beaucoup mieux si d’autres équipements y sont annexés.
Dominique Strauss-Kahn insiste également sur la nécessité d’une numérisation profonde de tout le dispositif économique pour plus d’efficacité et de transparence.

Le premier ministre Lionel Zinsou ne dira pas le contraire. Il complète plutôt. Il est nécessaire pour le Togo d’aller vers le bilinguisme. Sa situation géographique et ses ambitions le lui imposent. Il ajoute que les banques doivent davantage octroyer des crédits aux entrepreneurs.

Lionel Zinsou recommande également au Togo de revoir son système éducatif en mettant l’accent sur la formation technique et professionnelle.

D’une manière globale, le Togo a tous les atouts pour être un centre d’affaires sous-régional. Mais il lui faudra un mix investissement, une révision de l’architecture matérielle et un meilleur positionnement stratégique.

Lire aussi : Discours du chef de l’Etat à l’ouverture du premier Forum économique Togo-Union Européenne

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur