Faure Gnassingbé : Du mandat social au PND

0 1 315

Il a l’aptitude, l’expérience et l’aplomb de ceux qui semblent avoir tout vu, tout vécu. Pour le sprint électoral du 22 février prochain, c’est un candidat dont le projet de société et l’ambition pour le Togo sont aussi nécessaires que l’engagement qui fut le sien au cours des cinq (05) dernières années. Surtout à travers la mise en œuvre de ce qu’il appela lors de son élection en 2015, le mandat social au profit du bien-être des Togolais. Mais également le Plan National du Développement (PND) qui projette le Togo de 2018 à 2022. Faure E. Gnassingbé sollicite à nouveau la confiance des Togolais sur fond d’un bilan positif et de perspectives durables pour le Togo.

Le candidat investi par le parti Unir est à la recherche d’un nouveau mandat avec d’abord des acquis pour la stabilité politique du pays, son économie, du bien-être de ses citoyens et aussi de l’image projetée dans la sous-région ainsi que sur la scène internationale en termes de gouvernance et de démocratie. Le Togo a pris un coup de neuf. Le pays a changé. Surtout que depuis 2010, élection ne rime plus avec des dégâts et des violences. Et pour le mandat qui s’achève, les priorités sont restées économiques et objectivement sociales. Le symbole de ce nouveau vent d’optimisme s’observe sans nul doute dans le positionnement du Togo dans tous les classements majeurs.

En arrivant au pouvoir en 2015, le Chef de l’Etat avait promis une politique sociale afin de permettre aux Togolais de bénéficier des fruits de la croissance et de la prospérité. Dans un pays où les populations sont encore vulnérables, l’accès aux soins de santé a été l’une des priorités du Chef de l’État. Pour les jeunes et les femmes, un emploi productif, décent et durable. Comme un outil important d’inclusion sociale dans un pays où à peine 5 % de la population disposait d’un compte bancaire, la microfinance a permis des perspectives aux pauvres, avec des facilités d’emprunt sans garantie et sans épargne préalable. À l’arrivée, les nombreux classements et statistiques présentent le Togo comme un modèle de gouvernance réussie. C’est avec ses acquis que Faure Gnassingbé ira en campagne électorale le 06 février prochain.

Au-delà du bilan encourageant du mandat social, le Togo a pris un nouveau cap avec la mise en œuvre depuis 2018 du PND. Son objectif global est de transformer structurellement l’économie, pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents et induisant l’amélioration du bien-être social. Il s’agit de réduire la pauvreté en faisant en sorte que le Togo devienne un pays à revenu intermédiaire où l’unité nationale est renforcée et le processus démocratique consolidé. “(…) le bilan est bon et les résultats sont visibles par ses citoyens”, a dit Kanka-Malik Natchaba, le coordonnateur de la Cellule présidentielle d’exécution et de suivi des projets prioritaires (CPES). Avec Faure Essozimna Gnassingbé, le Togo poursuivra sa marche vers le progrès.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur