Élections législatives : Le parlement de la CEDEAO constate les conditions réunies pour une élection apaisée

0 866

A la deuxième session ordinaire du parlement de la CEDEAO, la situation sociopolitique du Togo était au cœur des échanges. En débat, le rapport du pays sur les situations politique, économique, sociale, et des droits de l’homme. Mais surtout l’organisation transparente des prochaines élections législatives.

Au menu des échanges le point d’étape des réformes constitutionnelles enclenchées, le recensement électoral, la participation de l’opposition au scrutin législatif. Il en ressort à cet effet que l’exécution de la feuille de route se déroule très bien. Aussi bien les facilitateurs que le gouvernement jouent objectivement le rôle qui est le leur pour un aboutissement heureux du processus.

 

Lire aussi : Tentatives pour empêcher la tenue des élections législatives : La C14 tente d’intimider les observateurs internationaux

 

Il est alors relevé par exemple que la Commission électorale nationale indépendante a été recomposée avec le vote par le parlement des huit représentants envoyés par la C14. Sur le recensement, 3.251.000 d’électeurs se sont inscrits sur 7 millions d’âmes. Soit 46%. Sur 12 partis en lice 11 se réclament de l’opposition. Des avancées notables qui favorisent un cadre électoral propice.

A l’issue des discussions, il est constaté que le chronogramme électoral tel que fixé évolue positivement. Et contrairement à ce qui est distillé dans l’opinion, la question du report des élections ne se pose guère. Et d’ailleurs, la majorité des députés du parlement communautaire ont reconnu que le parlement de la CEDEAO n’est pas au dessus de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement qui a fixé la date du scrutin.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur