Des bailleurs de fonds se sont engagés pour la nationale d’électrification du Togo

Rétro 2018

0 250

Le Togo a organisé du 27 au 28 juin dernier une table-ronde nationale de mobilisation des bailleurs de fonds autour de sa nouvelle stratégie d’électrification. L’objectif de la stratégie est d’arriver d’ici à 2030 à satisfaire 100% les besoins de toute la population en électricité.

Pour atteindre cet objectif, le pays a besoin de la somme de 180 millions de dollars. En plus des moyens dont il dispose, le gouvernement compte aussi sur l’apport des capitaux privés qui va lui permettre de boucler le budget de sa stratégie.

La rencontre a été une occasion pour le gouvernement de sensibiliser et de faire approprier le projet d’électrification 2030 du Togo aux bailleurs de fonds. Visiblement ces derniers ont été conquis.

La BAD a confirmé dès le premier jour de la rencontre un financement à hauteur de 30 millions d’euros sur ressources propres et un autre de 90 millions qu’elle devrait mobiliser auprès de ses partenaires sur les deux premières années, au titre de la première phase du projet (2018-2020) pour le développement du réseau électrique hors réseau.

 

Lire aussi ; Le Togo participe à l’Assemblée Générale de l’Alliance Solaire Internationale

 

Ensuite la BOAD qui a annoncé pour sa part un décaissement de 21 milliards FCFA pour les mini-grids. A l’instar de ses consœurs, la BIDC devrait contribuer à la réussite de cet ambitieux projet du gouvernement togolais à hauteur de 40 millions de dollars. Cette ressource devrait permettre de financer des opérateurs de kits solaires.

Enfin, la Banque mondiale a promis 30 millions de dollars pour l’accès de tous les Togolais à l’électricité à l’horizon 2030. D’autres bailleurs de fonds disent examiner les modalités d’accompagnement technique et financier de la stratégie.

A la lumière de la mobilisation des bailleurs de fonds autour du projet et de leurs annonces de financement, la table-ronde des 27 et 28 juin derniers semble être une réussite pour le gouvernement togolais.

Notons par ailleurs que, le projet régional ROJEP (Regional Off-Grid Electrification Project) pourrait permettre à des sociétés spécialisées en installation de kits solaires de bénéficier d’une ligne de crédit sur une enveloppe totale disponible de 148 millions de dollars de la Banque mondiale. Sa mise en œuvre devrait commencer dès janvier 2019

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur