Covid-19 : Le secteur privé, le grand bénéficiaire des mesures de l’Etat

0 211
Le dispositif sanitaire mis en place par le gouvernement pour limiter la propagation du coronavirus devrait avoir un impact négatif sur les activités du secteur privé. Pour anticiper sur ces conséquences néfastes, amortir le choc et permettre aux opérateurs économiques d’être le fer de lance de l’économie nationale, le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a initié des mesures d’accompagnement à l’endroit de ce secteur.
Le secteur privé est un pourvoyeur non négligeable d’emplois dans au Togo. Au même moment toutes les dispositions prises par le gouvernement en faveur de ce secteur visent à le rendre beaucoup plus compétitif afin qu’il soit un moteur de croissance. Pour preuve, le financement du secteur privé attendu pour le compte du Plan National de Développement (PND) est estimé à 65 %. Malheureusement, ces prévisions risquent de ne pas être atteintes si la situation sanitaire reste telle.
Lire aussi : Secteur privé / D’importants mécanismes de financement de la feuille de route 2020-2025 prévus

Sous l’impulsion du Chef de l’Etat, des mesures flexibles et favorables ont été prises afin d’accompagner efficacement les opérateurs économiques en ce temps de covid 19. Dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie le Président de la République a donné des instructions pour que la situation fiscale des entreprises soit étudiée au cas par cas. Ceci afin que celles qui sont plus exposées aux conséquences de la crise sanitaire puissent être accompagnées de façon particulière d’une part, et de l’autre accompagner tout le secteur privé à pouvoir faire face et ne pas s’affaiblir du fait de la pandémie. Parmi ces mesures d’accompagnement fiscal, on peut citer l’arrêt des actions de recouvrement forcées qui a été remplacé par un allègement des actions de recouvrement.

Sur la même lancée, le gouvernement a également pris des dispositions pour accompagner les entreprises qui auraient des difficultés à respecter les échéances de dépôt de leur déclaration fiscale afin de pouvoir bénéficier de délais supplémentaires et durant cette période de crise sanitaire. Les contrôles fiscaux sont suspendus et ne se limitent plus qu’aux entreprises qui ne sont pas citoyennes. Il y a également la suspension des pénalités pour les entreprises qui ont des échéances d’impôts qui arrivent durant cette période de crise sanitaire. Enfin, on citera aussi l’exonération de droits et taxes à l’importation de tout ce qui est matériels et produits destinés exclusivement à la lutte contre la Covid-19.
En plus de toutes ces mesures gouvernementales l’Etat accorde une attention particulière au secteur privé depuis la nomination de Mme Victoire Dogbé à la Primature. Pour preuve, un comité de concertation permanente est institué par la cheffe du gouvernement. Les rencontres de ce comité gouvernement/ secteur privé sont présidées par Madame le premier Ministre et visent non seulement à jeter les bases d’une parfaite collaboration entre les deux parties mais aussi à permettre au secteur privé de s’approprier la feuille de route quinquennale 2020-2025 du gouvernement.

Lire aussi : Togo / Ces partenariats avec le secteur privé dans le domaine des infrastructures et de l’agriculture

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur