Candidats aux législatives : financement public assuré

12

Dans la sous-région ouest-africaine et bien au-delà, le Togo est l’un des rares pays à financer la campagne électorale des partis politiques. Mieux, le gouvernement prend en charge les représentants des candidats dans les bureaux de vote. Ces faits sont réels et consacrent la bonne santé de la démocratie togolaise. « Nous sommes un des rares pays à avoir instauré le financement public des campagnes électorales en plus du financement public des partis politiques. Nous sommes le seul pays en Afrique à prendre en charge intégralement les délégués des candidats dans les bureaux de vote. Quand il y a des efforts, des avancées nous devons accepter de les engranger tout en travaillant pour améliorer et renforcer », relève le ministre Gilbert Bawara, intervenant sur New world TV.

En conseil des ministres, jeudi 22 novembre 2018, le gouvernement a adopté un décret fixant la contribution de l’Etat au financement de la campagne électorale en vue des législatives du 20 décembre prochain à 200 millions FCFA.

 

Extrait communiqué du conseil des ministres

Les conditions pour bénéficier de ce financement de l’Etat ont été également fixées.

Ainsi, 65% du montant sont répartis à égalité entre toutes les listes de candidats. Les 35% restants sont répartis proportionnellement, au suffrage obtenu entre les listes ayant obtenu au moins 10% des suffrages exprimés.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.