Budget 2021 : Les besoins sociaux des populations rurales pris en compte

0 342

Pour les différents besoins des communautés rurales, le budget 2021 adopté hier par l’Assemblée Nationale, a fait une part belle. Pour le Chef de l’État, la croissance ne sera inclusive que si les stratégies de lutte contre la pauvreté en milieu rural appellent à l’accès équitable non seulement aux services sociaux de base de qualité mais également à la modernisation de l’agriculture en vue de l’accroissement des revenus agricoles.

En 2021, le Président de la République s’est engagé à désenclaver les localités rurales. Tout un ministère a été d’ailleurs dédié au désenclavement et aux pistes rurales à la faveur de la récente formation gouvernementale. Le texte voté hier par les députés vient en effet traduire cette noble ambition par la mise en œuvre du projet de réhabilitation, d’aménagement, d’extension et de renforcement des pistes rurales. Un montant de 65,7 milliards de francs CFA, sera mobilisé pour cet objectif. “Par ailleurs, une enveloppe de 9 milliards de francs CFA est allouée au ministère des pistes rurales qui vient s’ajouter aux projets d’ouverture et de renforcement des pistes dans les zones de productions agricoles notamment cotonnières”, a indiqué Sani Yaya.

Lire également : Togo / De grands chantiers attendus pour le désenclavement des zones rurales

Le milieu rural, ce n’est pas que l’agriculture. Dans sa stratégie de renforcer l’accès à l’énergie tout en réduisant la dépendance en matière d’approvisionnement, il est prévu l’accroissement de l’électrification en milieu rural. Outre donc le projet CIZO, les actions de l’Agence togolaise d’électrification rurale et des énergies renouvelables (AT2ER), la programmation et la réalisation des ouvrages d’électrification rurale ainsi que la mise en valeur du potentiel national en énergies renouvelables seront renforcées.

Beaucoup de résultats ont été enregistrés dans l’accès des populations aux services d’eau potable et d’assainissement. Mais au cours de l’année prochaine, le gouvernement poursuivra la mise en œuvre des programmes de construction de mini-adductions d’eau potable et des programmes d’hydraulique villageoise avec pour objectif d’atteindre un taux de desserte moyen d’au moins 80% en milieu urbain ou rural. De nombreuses capacités organisationnelles sont déjà en place. 65,9 milliards de francs CFA, soit 8,2% du budget.

Pour le Chef de l’Etat et selon la feuille de route gouvernementale 2020-2025, l’enjeu global est la promotion du développement humain en général et l’éradication de la pauvreté en particulier à travers l’autonomisation et la participation équitable des différentes communautés de base. D’autres défis sont également au menu de ce budget et liés notamment à la précarité des jeunes et à l’inégale répartition des infrastructures sanitaires et le déficit de personnel en milieu rural.

Lire également : Loi de finances 2021 adoptée : …au cœur des projets phares et des dépenses sociales d’un budget ambitieux

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur