Au Togo, l’indice de pauvreté est en baisse constante depuis 2006

0 358

Le Togo enregistre, depuis 2006, une baisse constante de la pauvreté selon les indicateurs issus de l’Enquête Harmonisée sur les Conditions de Vie des Ménages (EHCVM) 2018-2019, présentés par l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED-Togo), le jeudi 29 octobre 2020 à Lomé.

Les principaux résultats de cette enquête révèlent que « le seuil de la pauvreté, calculé selon la nouvelle méthodologie est de 273.628,3 FCFA par personne et par an. L’incidence de la pauvreté, déterminée à partir du seuil calculé, se situe à 45,5% au niveau national (2018-2019) contre 51,1% (2015) ; 58,7% (2011) et 61,5% en 2006 ». L’enquête précise encore que « l’agglomération de Lomé connaît l’incidence la plus basse de la pauvreté avec une proportion de 22,3%. La région Centrale et celle des Plateaux ont des incidences de pauvreté qui ne sont pas loin de la moyenne nationale (respectivement 47,3% et 48,9%). De plus la consommation par tête est de 414119 FCFA par an ».

Lire également : Le Togo gagne 18 places sur l’indice de liberté économique.

Cette enquête, menée dans les huit Etats membres de l’UEMOA, dont le Togo, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’Harmonisation et de Modernisation des Enquêtes sur les Conditions de Vie (PHMECV) des ménages dans ces Etats. L’enquête EHCVM permet d’actualiser les indicateurs sur les conditions de vie des ménages et de pauvreté, tout en les rendant comparables dans les Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Au Togo, l’enquête s’est déroulée en deux vagues sur toute l’étendue du territoire national, du 25 septembre au 20 décembre 2018 pour la première vague correspondant à la période de soudure et du 04 avril au 03 juillet pour la deuxième vague (période d’abondance). C’est le ministre de l’Economie et des Finances, Sani YAYA qui a présidé la cérémonie de présentation des résultats de cette enquête.

Lire aussi : Togo / Le Premier ministre Victoire Tomegah-Dogbé a présidé la cérémonie de lancement du système automatisé aux postes de péage de Davié 

Le ministre a indiqué que ces nouvelles données statistiques vont servir au suivi et à l’évaluation du Plan national de développement (PND2018-2022), de la Déclaration de politique générale du gouvernement, ainsi qu’à la mesure des progrès dans la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) dans le pays. Pour lui, même si des défis restent à relever, la baisse constante de la pauvreté depuis 2006, traduit la pertinence des politiques publiques mises en œuvre par le gouvernement, sous le leadership du Chef de l’Etat, Faure Essozimna GNASSINGBE.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur