Artisanat, PME et infrastructures socioéconomiques

Des milliers de jeunes et enfants ont bénéficié de l'appui du gouvernement togolais en 2018

0 173

À l’heure du bilan de l’année 2018, les voyants sont au vert au Ministère du développement à la base, de l’artisanat et de l’emploi des jeunes du Togo. Ce sont les chiffres exposés à l’atelier de revue annuelle de ce jeudi 10 janvier 2019 qui en parlent le mieux.

40 infrastructures socioéconomiques construites, 317 groupements accompagnés et financés, 530 comités de développement à la base et 112 nouveaux quartiers urbains accompagnés pour la gestion de leur développement. 91.394 élèves du préscolaire et du primaire ont aussi été nourris grâce au programme des cantines scolaires. Tout ceci pour un coût total de 14,28 milliards FCFA.

S’agissant de la promotion de l’artisanat, 691,1 millions FCFA ont été investis dans ce secteur. Grâce à ces fonds, 1.852 artisans ont été formés en techniques de création et de gestion de Petites et moyennes entreprises. 353 artisans ont participé à des foires à l’intérieur et en dehors du territoire togolais et 27 centres de ressources dédiés à l’artisanat ont été construits ou réhabilités.

 

Lire aussi : Togo : La ministre Victoire Dogbé en visite dans le Bas-Mono pour constater l’effectivité du démarrage des cantines scolaires dans trois écoles

 

Sur le volet de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, l’employabilité de 4455 jeunes a été renforcée à travers le volontariat, 8774 jeunes ont été formés à la création d’entreprise et à la gestion de crédit. 2364 PME et micro-entreprises ont été créées. 14.000 emplois pérennes et 30.000 emplois temporaires ont aussi été créés.

Face à de tels résultats détaillés avec un taux d’engagement de 94% et un taux d’exécution financière de 72,16% pour le ministère, la ministre Victoire Tomégah-Dogbé assisté de son collègue Tchabinandi Kolani qui est chargé de l’action sociale, a exprimé sa satisfaction. Elle a félicité le personnel qui a permis d’avoir de telles performances qui permettent de donner un mieux-être aux populations les plus démunies et aux couches les plus défavorisées.

L’atelier de revue annuelle vise à analyser les résultats obtenus l’année écoulée et à élaborer les plans de travail et de budget annuel de 2019.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur