Afrique de l’ouest : Lomé s’impose avec l’éclat de son 4ème lac

94

A première vue, ce n’est pas un ouvrage touristique. Mais il en a tout l’air. Son éclat, son positionnement, son architecture et une vue panoramique sur lui font du 4ème lac de Lomé, la capitale togolaise, un ouvrage d’art comme on en trouve rarement dans les capitales en Afrique de l’ouest. Les populations riveraines étaient d’ailleurs les premières à admirer l’infrastructure qui contribuera désormais à assainir les quartiers de Bè, Akodesséwa et Kanyikopé en plein cœur de Lomé. Le lac a été officiellement mis en service ce jeudi 31 Mai 2018 par le Président de la République, Faure Gnassingbé, en présence de M. Neven Mimica, Commissaire européen à la coopération internationale et au développement et de plusieurs autres personnalités. Les travaux qui ont duré 24 mois sont financés par l’Union européenne et le gouvernement togolais.

Selon Marc Vizy, ambassadeur de France près le Togo, « ce projet témoigne de l’emblématique volonté du gouvernement de travailler pour le bien-être des populations ». C’est pourquoi il salue l’engagement du Président Faure Gnassingbé pour la réalisation de l’infrastructure qui illustre également la détermination et l’engagement de l’Union européenne au Togo. Ce projet est aussi, selon lui, la preuve de la qualité des relations entre les deux parties. « Le Togo pourra continuer à compter sur ses partenaires français et européens », a-t-il ajouté avant de rappeler que l’Agence française de développement est engagée aussi sur le territoire togolais dans un projet d’eau potable pour un coût total de 50 millions d’euros.

M. Neven Mimica, Commissaire européen à la coopération internationale et au développement est allé dans le même sens. « L’Union européenne et ses Etats membres ont toujours soutenu le peuple togolais dans les bons comme dans les moments difficiles de son histoire. Ce qui se passe au Togo touche l’Union européenne, et vice-versa », a-t-il introduit. Puis il poursuit : « Nous sommes encouragés par l’accent mis par votre gouvernement sur le développement du secteur privé et des investissements, dans la mise en œuvre des nouveaux programmes sociaux et le renforcement de la bonne gouvernance, dans le but de créer une croissance durable et inclusive ». C’était le moment pour le commissaire européen de rappeler l’utilité du projet. Ce grand projet « est un exemple concret des bénéfices de notre coopération étroite. Il contribuera grandement à l’amélioration de l’assainissement et de la lutte contre les inondations dans les quartiers de la zone lagunaire de Lomé. Il empêchera tout nouveau dommage matériel et pertes tragiques de vies humaines, comme ce fut le cas dans le passé ».

Au nom du gouvernement, Fiatuwo Sessenou, Ministre de l’urbanisme, de l’habitat et du cadre de vie a remercié les partenaires techniques et financiers avant de présenter les caractéristiques du projet.

Les travaux ont constitué en trois principales activités. Il s’agit du dragage du 4ème lac avec liaison au canal de Bè, soit 26 hectares de plan d’eau pour un volume de terre excavé de 790.000 m3, de l’aménagement des canaux d’Akodesséwa, de Kanyikopé et de décharge du 4ème lac vers la mer et de l’aménagement des réseaux d’assainissement des quartiers périphériques

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.