Une alimentation trop grasse est facteur de risque de cancer

A l’instar du sucre, une alimentation trop grasse est un facteur de risque de surpoids et donc de cancer. Mais dans le détail il y a, comme pour les maladies cardio-vasculaires, les bonnes graisses et les mauvaises graisses en matière de prévention du cancer.

En 2008, une étude de l’Inserm et de l’Institut Gustave Roussy montrait que le risque de cancer du sein était presque doublé chez les femmes ayant des taux sanguins élevés d’acides gras trans (un type de matière grasse présent dans les produits manufacturés, les pains industriels, les gâteaux, les chips, les pâtes à pizza…).

Risque de cancer du pancréas

Les chercheurs savaient que, comme le tabagisme, le diabète ou l’obésité, une mauvaise alimentation peut conduire à un cancer du pancréas.

Afin d’évaluer le rôle que peut y jouer la matière grasse, ils ont analysé les données sanitaires actuelles  concernant 500 000 personnes qui avaient rempli un questionnaire sur leur alimentation en 1996.

Résultat : les hommes qui consommaient le plus de graisses d’origine animale ont un risque de cancer du pancréas augmenté de 53% par rapport aux personnes qui en mangeaient le moins. Chez les femmes, le risque est augmenté de 23%.

De plus, les personnes  qui consommaient le plus d’acide gras saturé avaient un risque augmenté de 36% par rapport à ceux qui en consommaient peu.

Les chercheurs ont donc conclu que le fait d’éviter de consommer des aliments d’origine animale pourrait réduire le risque de cancer du pancréas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.