Togo : le ras-le-bol des opérateurs économiques face aux manifestations intempestives de l’opposition

819

La période des fêtes de fin d’année est le moment par excellence où les opérateurs économiques font les meilleurs chiffres d’affaires. Au Togo, actuellement, c’est la saison noire pour les commerçants et autres. Impossible de faire les affaires. Motif : les manifestations intempestives et visiblement infructueuses de l’opposition*

Avec leurs manifestations sur la voie internationale, les opposants togolais bloquent l’accès au grand marché Assigamé de Lomé. Pareil pour les grandes boutiques et sociétés de la place qui du fait de ces marches, ne parviennent pas à accueillir les clients comme les années précédentes.

Dans le rang des opérateurs économiques, c’est la consternation, la désolation générale. « Nous croyions qu’avec le mois de décembre et surtout le dialogue qui a commencé, l’opposition allait nous laisser faire nos affaires. Nous sommes des commerçants. Nous ne faisons pas la politique », clame Clarisse, vendeuse de chaussures au grand marché de Lomé.

A Dékon, Mohammed, vendeur d’appareils électroménagers a les mêmes soucis.  » Plutôt que d’aller au Ghana, certains étrangers préfèrent se ravitailler auprès de nous à Lomé. Et cette période est celle où nous vendons beaucoup. Que les politiciens nous laissent vendre pour nourrir nos familles », lance-t-il, avec amertume.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.