Togo Faure Gnassingbé sans tabous

578

 

L’assurance est ferme. Le sens de responsabilité grand. L’ouverture au dialogue sincère. La volonté de garder intacte l’image d’un pays inébranlable. L’élan pour un renforcement de la démocratie constant. La voix du Président togolais était très attendue. Elle a tonné sans langue de bois et sans faux fuyants sur tous les sujets concernant la situation politique que connaît le Togo depuis quelques mois. Sans tabou, Faure E. Gnassingbé parle des débuts des manifestations de l’opposition et leur glissement dangereux vers la violence, les assassinats et tueries lors des manifestations, les possibilités de sortie de crise qui s’offrent au pays, les répercussions de la situation politique sur l’économie et l’image du Togo, le processus de révision constitutionnelle, le vote de la diaspora… Faure Gnassingbé aborde les questions concernant son père et fait une analyse distincte, lucide et d’une grande hauteur du passé et du présent.

Contrairement aux discours tenus jusqu’à présent, le président togolais informe que les manifestations de l’opposition n’ont pas commencé le 19 août 2017. Avant cette date, plusieurs marches s’étaient déroulés avec un encadrement parfait des forces de l’ordre, sans débordement aucun. Le 19 août est dans tous les esprits simplement à cause du choix délibéré fait par les tenants des marches de recourir à la violence. Une preuve que la démocratie au Togo n’est pas un vain mot. Et même après cet événement tragique et ceux qui l’ont suivi, à aucun moment le gouvernement n’a interdit les manifestations. Puisque tous les camps politiques sont libres de s’exprimer, estime le président togolais.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.