Situation politique au Togo

37

Les Chefs d’État de la CEDEAO approuvent et se réjouissent des actes du gouvernement togolais tendant à l’apaisement de la situation politique dans le pays. C’est ce qu’indique le communiqué final de la 52eme session ordinaire de la conférence des chefs d’État et de gouvernement de cette institution sous-régionale.  » La conférence se félicite des mesures d’apaisement et de décrispation adoptées par le gouvernement togolais afin de créer un environnement propice à l’ouverture du dialogue national visant à la mise en œuvre consensuelle des réformes politiques souhaitées.

Parlant d’actes d’apaisement, les Chefs d’État et de gouvernement parlent de la satisfaction d’un grand nombre de doléances de l’opposition notamment le repli des militaires bérets rouges de Sokodé et Bafilo, la libération de plusieurs personnes impliquées dans les violences lors des manifestations, la levée de mise sous contrôle judiciaire de Jean-Pierre Fabre, etc.

Selon les Chefs d’État de la CEDEAO, il est venu le moment pour les partis politiques de l’opposition togolaise de rattraper l’élan pour un dialogue.  » La conférence des Chefs d’État et de gouvernement lance un appel aux acteurs politiques togolais à s’engager pleinement et dans les plus brefs délais, dans un dialogue inclusif pour parvenir à la mise en œuvre des réformes politiques, dans le respect de la Constitution et des institutions démocratiques ». C’est la seule voie démocratique pour sortie le Togo de la situation politique difficile qu’il traverse.

Mais avant d’indiquer ce chemin, tous les Chefs d’État de l’Afrique de l’ouest condamnent avec insistance les violences qui ont eu lieu lors des marches de l’opposition.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.