Situation politique, le Togo désapprouve l’ingérence de la Gambie

32

C’est rarissime et anti-normes internationales qu’un ministre d’un gouvernement se prononce de manière aussi ouverte et indélicate sur la situation politique dans un autre pays. C’est l’imprudence qu’a commis le ministre des affaires de la Gambie en demandant, dans une déclaration, que le Président togolais Faure Gnassingbé quitte le pouvoir.

Cette position n’est pas du goût des autorités togolaises. Dans un communiqué de presse, le ministre togolais Robert Dussey a protesté avec « force contre cette déclaration irresponsable et rejette cette injonction de son homologue de la Gambie ».

Il ne pouvait d’ailleurs en être autrement puisque cette erreur diplomatique du ministre gambien concerne un Chef d’État  » régulièrement élu, dans le respect des dispositions de la Constitution togolaise au cours d’élections reconnues transparentes, équitables et acceptables par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest et l’ensemble de la communauté internationale « .

 » Le gouvernement togolais continue de privilégier le dialogue et la concertation pour résoudre cette crise qui risquerait de réduire les nombreuses années d’efforts faits par l’ensemble des pays de la CEDEAO qui font face à des défis sécuritaires sans précédents », conclut le communiqué.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.