Le Togo à l’abri d’une baisse de croissance

Les prévisions  économiques du Fond Monétaire International (FMI) sur les perspectives de l’économie mondiale, publié début juillet, annoncent une baisse du taux de croissance de 1,6%  en Afrique Saharienne pour cette année 2016. Raison évoquée la chute du prix du pétrole qui devrait considérablement se ressentir sur l’économie des pays exportateurs.

Cette baisse de croissance donc  ne touchera pas le Togo qui n’est exportateur de cette matière première selon l’institution internationale qui prévoit un taux de  croissance de  6%  pour le pays en cette année 2016 due aux énormes investissements consentis par l’Etat  togolais dans les secteurs sociaux,  des infrastructures   et surtout de  la logistique.

Les prévisions du FMI  sont confirmées par celles de la Banque mondiale pour, en avril dernier, selon lesquelles les investissements publics devraient impacter le rythme « modéré » de croissance du Togo pour les trois prochaines années.

Miser sur l’agriculture

Pour  le Consultant en Economie, Stephane K. Akaya, l’agriculteur est le principal secteur sur lequel  le Togo doit s’appuyer pour une  croissance durable.

« Il ne s’agit plus aujourd’hui de cultiver des hectares de cultiver des hectares  de terre mais d’optimiser l’espace, d’améliorer la productivité des producteurs, trouver des modèles de développement de l’agriculture qui permette réellement d’avoir une productivité globale assez forte, avoir une compétitivité au niveau des produits et  assurer leur transformation » explique-t-il. Pour l’économiste il faudra, à cet effet, penser à la formation des jeunes dans le secteur agricole et « mettre en place un mécanisme spécifique d’octroie de crédits pour ce secteur ».

Le Togo pourra aussi compter, selon lui, sur le secteur des services, des Technologies de l’Information et de la Communication et sur le secteur maritime pour assurer cette évolution dans la croissance économique que lui prédisent les institutions financières internationales.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.