Le gouvernement lève tous les obstacles au dialogue politique

647

 

Les acteurs de l’opposition togolaise devraient, à présent, mettre un terme à leurs incessantes manifestations et aller au dialogue politique. Toutes leurs principales exigences sont prises en compte par le gouvernement dont quatre représentants étaient face à la presse cet après midi à Lomé.

 

« Les conditions sont pleinement réunies pour aller au tour d’une table de négociation et de concertation », c’est ce qu’a annoncé cet après-midi le gouvernement au cours d’une conférence de presse animée par quatre membre du gouvernement à la Primature à Lomé. Les minitres de la Fonction publique, du Travail et des Réformes admnistratives, Gilbert Bawara, de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehame, de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi, et de la Justice, Pius Agbotomey étaient donc face à la presse pour rappeler date à l’appui, les nombreuses concessions déjà faites par le gouvernement depuis le déclenchement de la crise. Prêt à en faire davantage, le gouvernement lancera encore « un appel à contribuer aux efforts d’apaisement et de décrispation en cours », ainsi que « des invitations seront adressées pour recueillir les suggestion sur le cadre, le format et les modalités de ce dialogue » ont ils indiqué.

Le gouvernement a œuvré pour que la situation politique redevienne normale. C’est ainsi que l’interdiction des marches est levée, le dispositif sécuritaire de Bafilo, Sokodé et Mango allégé, la mesure de contrôle judiciaire contre Jean-Pierre Fabre levée, les manifestants jugés et détenus pour violences ont recouvré leur liberté, les engins saisis sont retournés à leurs propriétaires… Tout ceci pour rassurer l’opposition et engager le dialogue politique.

A ces actions, il faut surtout ajouter la volonté exprimée, à maintes reprises par le Président de la République, de discuter avec toute la classe politique des problèmes du pays dans un esprit constructif.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.