Faure Gnassingbé au sujet des performances du Togo.

"L'année 2017 a permis à notre pays d'enregistrer des succès "

48

 

Dans un message adressé à la nation ce mercredi, Faure Gnassingbé a présenté les acquis de son gouvernement durant les douze derniers mois.

C’est un Président de la République déterminé et engagé pour la reddition de compte aux populations qui est apparu ce mercredi soir pour présenter ses vœux à la nation tout en lui présentant les grandes réalisations du gouvernement.  » L’année 2017 a permis à notre pays d’enregistrer des succès qui méritent d’être reconnus et renforcés en vue d’en élargir la portée et les retombées », a résumé Faure Gnassingbé. Puis parcourant secteur par secteur, il relève les avancées et volontiers, reconnaît les insuffisances. De l’assainissement des finances publiques aux actions dans le domaine social, rien n’a été oublié.  »
« J’ai veillé avec le gouvernement à l’intensification de nos efforts d’assainissement des finances publiques, et un accent particulier a été mis sur la rationalisation des dépenses. Le déficit primaire s’est ainsi amélioré, avec une incidence positive sur la réduction de la dette publique », informe-t-il.
Dans le domaine social, le gouvernement a initié plusieurs programmes auxquels des ressources financières conséquentes ont été consacrées.  » L’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens et la diversification des mécanismes de soutien de l’Etat aux couches les plus vulnérables de la population sont restées des préoccupations constantes. Une attention particulière a été portée à l’inclusion sociale à travers des programmes ambitieux et volontaristes, dotés des moyens adéquats », confie le Président de la République Togolaise.

Si dans la plupart des secteurs les avancées sont visibles, ce n’est pas le cas au plan politique. A ce niveau, il remarque une dégradation avancée des valeurs du vivre ensemble, de la courtoisie et du respect mutuel avec l’organisation des manifestations politiques violentes pour lesquelles on compte des pertes en vies et des blessés.

Et pourtant, le gouvernement n’a pas manqué d’initier des réformes constitutionnelles adéquates dont le processus est entamé et aboutira cette année au référendum, la voie démocratique d’expression du peuple.  » Nous avons fait le choix de la démocratie. Il implique une architecture institutionnelle stable, qui se conforte progressivement en s’adaptant aux évolutions légitimes souhaitées par le peuple. Il implique aussi que l’ensemble des acteurs politiques accepte de se conformer aux règles, et d’exercer ses prérogatives dans le respect des droits et libertés de tous les citoyens », rappelle le Chef de l’État avant de conclure :  » Le dialogue doit rester la voie privilégiée de résolution des désaccords entre les acteurs politiques. Par le passé, nous avons réussi à surmonter nombre de difficultés grâce à notre sens de responsabilités. Je n’ai aucun doute qu’aujourd’hui encore, nous sommes capables d’explorer toutes les voies de la concertation et des échanges d’idées, de dépasser les griefs tenant aux personnes et aux circonstances pour nous élever à la hauteur de ce que notre pays mérite ».

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.