Agboyibo, the big come back? [Revue de presse du 16 janvier 2017]

Me Yawovi Agboyibor a été porté à la tête du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) à l’issue d’un congrès extraordinaire tenu le 14 janvier dernier. Le retour « aux affaires » de l’ancien président d’honneur du CAR, à l’âge de 71ans, a suscité beaucoup de commentaires dans les colonnes des journaux parus ce lundi.

« Me Agboyibo reprend les rênes du parti pour quelle politique ? » s’interroge à sa Une Le Correcteur avant de répondre de répondre en citant  l’intéressé lui-même : « ce n’est pas par ambition du pouvoir (…), c’est pour achever un chantier commencé ».

Cet  argument  semble avoir convaincu Nouvelle Opinion pour qui l’élection du  « Bélier  Noir de Kouvé »  à la tête du « parti des déshérités » marque le « retour d’une méthode politique de sagesse qui a fait ses preuves dans le passé ». Revenant sur le passé politique de l’homme, le journal  estime que le ton plutôt modéré, conciliant et rassembleur  de Me Agboyibor contribuera à relancer le débat politique rendu morose au Togo par les conflits d’intérêt et de leadership entre les acteurs politiques.  « C’est un retour à la méthode qui consiste à rencontrer l’adversaire politique pour la recherche des compromis » écrit le journal.

Pour Liberté, cette réélection n’a pas de quoi surprendre tout observateur avisé de la scène politique togolaise. « L’essentiel à retenir de ce congrès est que (…) Me Agboyibo Yawovi  a repris son bien » écrit le quotidien.  Et de préciser, par ailleurs, que ce congrès constitue l’épilogue d’une longue crise de leadership « qui a secoué le parti et a fini par entraîner sa désintégration entre les pro-Apévon et les nostalgiques » du nouvel homme  fort du parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.