19,2% des adultes jeunes de 15-45 ans sont victimes d’AVC au Togo

Même si  la prévalence aux Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) est plus élevée chez les plus de 50ans, de plus en plus de jeunes d’âge compris en 15 et 45ans en sont victimes  dans le monde selon de récentes études. Au Togo par exemple,  une étude du Dr BALOGOU Koffi, neurologue au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Sylvanus Olympio, indique  que 19,2% des adultes jeunes (15- 45ans) sont victimes d’AVC.

Les AVC sont des  arrêts brusques de la circulation sanguine au niveau du cerveau. Ces accidents surviennent selon les spécialistes  suite à la formation d’un caillot de sang  qui bouche l’artère dans l’organisme ou suite à l’éclatement de l’artère du fait de la pression sanguine.   Ils représentent selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) la troisième cause de mortalité en Afrique subsaharienne et 30% des causes de décès chez les 15-45 ans.  L’étude du Dr BALOGOU  réalisée en 2009  identifie l’hypertension artérielle  (72,3% des cas), l’alcoolisme (8% des cas), le tabagisme (9%, le diabète (5,7%) et l’hypercholestérolémie comme les principaux facteurs de risque des AVC chez les adultes jeunes au Togo.  D’autres facteurs comme la sédentarité, le manque d’activités physiques, la drépanocytose… sont également cités comme étant favorables aux AVC.

Signes cliniques

Paralysie d’une partie du corps, lourdeur de la moitié du corps, troubles du langage, trouble de la vue, maux de tête violents et inhabituels sont quelques signes  qui annoncent un AVC selon les spécialistes. Ils  conseillent aux patients de se rendre dans un centre de santé dans un délai de moins de 3 heures après la survenue des symptômes.

Selon le Prof Mofou Bélo, neurologue au CHU Sylvanus Olympio, on peut arriver à localiser le caillot à l’origine d’un AVC afin d’y injecter des produits  à l’aide d’une sonde pour le dissoudre grâce à une technique d’imagerie.  Cette technique qui est utilisée dans plusieurs pays du monde est également pratiquée au Togo mais  son coût élevé empêche certains patients d’y avoir recours.

Prévention

La prévention reste, la meilleure arme contre les AVC. Les neurologues  conseillent, à cet effet, de  consommer   5 fruits et légumes par jour, d’éviter de fumer et de boire l’alcool, d’éviter de manger  les aliments contenant  beaucoup de graisse et de pratiquer régulièrement une activité physique (au moins 30 minutes par jour selon les recommandations de l’OMS). Ils recommandent également un contrôle régulier de la tension artérielle et de la glycémie ainsi qu’un suivi médical régulier.

Le monde entier célèbre chaque 29 octobre la journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux (AVC). L’objectif de cette journée est de sensibiliser le maximum de personnes sur les symptômes et les mesures de prévention contre les AVC.

3 commentaires sur “19,2% des adultes jeunes de 15-45 ans sont victimes d’AVC au Togo”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.